Cauchemar des dauphins

Pour la première fois, il y a quelques mois, on m’a proposé, d’encadrer un stage d’apnée avec des dauphins en Mer Rouge.
Au premier abord, partir sur un bateau à moteur dans un lieu touristique, ce n’est pas trop mon truc, mais toutes les personnes qui ont trempé leurs palmes dans le lagon de Satayah sont unanimes: les dauphins sauvages qui viennent s’y reposer quotidiennement ont accepté la présence de l’homme, les interactions y sont époustouflantes.
IMG_4503
Sur le chemin, on commence par un briefing sur l’approche des animaux, les règles de sécurité, les mises à l’eau, etc. Dès notre arrivée, avec Marianne on fait un exposé sur cette espèce de dauphins (Stenella longirostris) afin que les participants puissent mieux comprendre son mode de vie, et apprécier son comportement une fois sous l’eau. Nous arrivons sur le site, il y a déjà 4 bateaux ancrés. Les dauphins sont là, à 6h00 nous nous mettons à l’eau avec un banc d’une centaine d’individus, tous les stagiaires sont disciplinés, et attentifs à nos consignes; la grande majorité des dauphins semblent dormir et sont faciles à suivre. Après quelques minutes certains insomniaques viennent nous voir. La fameuse rencontre a lieu, une fois réveillés ces animaux sont vifs et semblent même s’intéresser à nous. Le rêve prendra fin vers 6h30, voilà 3 annexes des bateaux voisins qui débarquent. Nous mettons fin à cette mise à l’eau.
Tout le monde à des images plein les yeux, «les dauphins sont venus jouer avec moi» «c’était une rencontre extraordinaire» «ces animaux sont si gentils de nous accueillir chez eux» etc. Quelle surprise! Pour ma part, j’ai été effectivement étonné d’une telle sympathie mais personne ne semble avoir été marqué par leur changement de comportement dès lors que les autres zodiacs sont arrivés. Me voila bien embarrassé d’être un acteur de ce manège infernal. A 9h30 ce sont 5 daily-boats qui se rajoutent à la fête, avec chacun deux zodiacs à leur bord. Ces bateaux vendent des sorties à la journée. Plus d’une centaine de personnes à la poursuite des dauphins dans la promesse d’un moment inoubliable. Les dauphins sont fuyants, mais les bateaux les rattrapent et n’hésitent pas à les rabattre sur les nageurs… A midi tous ces bateaux sonnent le déjeuner, nous en profitons pour refaire une mise à l’eau, les animaux essayent de se reposer en nageant plus prés du fond, certains stagiaires commencent à se rendre compte qu’il y a quelque chose qui ne colle pas vraiment, et me questionnent sur l’impact de tous ces bateaux et de notre présence.
IMG_2277
Que répondre, je ne suis pas cétologue, mais il y a clairement un gros souci… d’après ma petite expérience, je n’ai jamais vu aucun animal supporter une telle pression, ces dauphins ne sont pas là pour jouer avec nous, ce lagon leur sert de zone de repos. Avant cette rencontre, chaque fois que j’ai croisé des dauphins, ces animaux étaient relativement distants, et potentiellement brièvement curieux, comme la plupart des prédateurs marins.
A mon sens, dire que «s’ ils le souhaitaient ils seraient libre de partir» ne tient pas la route, car d’une part certains bateaux les empêchent de s’échapper et d’autre part ils n’ont sans doute aucun autre endroit ou aller. Ces animaux semblent avoir 3 activités principales dans la nature: manger, dormir et socialiser. Admettons même qu’à cet endroit, ils nous acceptent pendant la période de socialisation et de jeu, ils n’en restent pas moins harcelés tous les jours de l’année de 6h à 16h. Ils semblent néanmoins être très résistants à notre présence, j’imagine que c’est sans doute qu’ils n’ont pas d’autre endroit aussi adapté à leur repos dans la région. De plus, nous savons que les dauphins sont très sensibles aux bruits environnants, mettez vous à l’eau entourés de 10 moteurs hors bord de 90 chevaux variant sans cesse de régime, c’est la migraine assurée en 3 minutes, sans même parler des risques que cette pratique comporte.
J’ai assisté à des séances de shark feeding, j’ai vu une cinquantaine de touristes suivre un requin-baleine, des baleines à bosse poursuivies par de nombreux bateaux de location… Toutes ces pratiques sont condamnées par des associations et des scientifiques, mais ces dauphins, certainement, à cause de leur sourire naturellement figé, et aux profits qu’ils génèrent ne semblent pas faire partie du même lot.
Cet article n’engage évidemment que moi, mais il me semblait sympa de renvoyer à ces animaux ce qu’ils ont pu apporter à beaucoup de monde. Je ne suis pas contre la mise à l’eau avec les animaux dans leur milieu naturel, c’est quelque chose que je fais depuis des années, et je serais très heureux de pouvoir transmettre cette passion. Malheureusement, à certains endroits nous en avons fait des produits de consommation de masse, où tout le monde doit pouvoir nager et vivre son rêve avec son dauphin… Dire que l’on aime les cétacés et aller les voir dans ces conditions me semble être soit de l’inconscience, soit faire preuve d’un égoïsme et d’une mauvaise foi motivés par l’appât du gain facile.
Nager avec les dauphins ou aller à la rencontre d’autres animaux marins, reste le rêve ou la finalité de beaucoup de plongeurs et d’apnéistes. Il est de notre responsabilité d’être au courant de ces dérives et d’en tenir compte si nous voulons garder des océans en bonne santé.
Alex, mai 2015
IMG_2557

  2 comments for “Cauchemar des dauphins

  1. haxaire
    7 mars 2016 at 12 h 06 min

    Bonjour,
    merci pour ce magnifique article, tout est dit sans apport scientifique, juste de l’observation, nous sommes tous en capacité de comprendre et de respecter cela.
    Je me permets de partager, si on avait tous cette réflexion, réfléchir avant de « consommer » pour l’acquisition à certains de nos rêves, nous n’aurions plus besoin d’associations de défenses en tout genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *