Les mystères de la plage

Marianne, Juillet 2017
Pour tous ceux qui s’intéressent de près au milieu marin, cet article ne va rien leur apprendre. Mais pour la plupart des gens qui ne se sont pas trop penchés sur le sujet, voici un article explicatif de ce que vous rencontrez souvent au bord de mer sans trop savoir d’ou ça vient!

 

pelotes-vegetales

Que suis-je?

  • des excréments de tortues marines
  • des nids de crabes verts construits par régurgitation
  • de la posidonie en décomposition

 

 

Et bien ce sont des pelotes de fibres végétales issues de la décomposition des feuilles de la posidonie. Les fibres détachées de la plante se regroupent et forment une boule sous l’effet des vagues et des courants. Ces boules sont nommées « aegagropiles ».

 

Herbier-de-posidonies

La posidonie (Posidonia oceanica) n’est pas « une algue » comme on le pense souvent mais bien une plante à fleurs que les méditerranéens connaissent bien puisque c’est une espèce endémique à cette mer. Elle produit des fruits qui ressemblent à des petites olives noires. Et surtout elle est l’un des principaux fournisseurs d’oxygène puisqu’elle produit jusqu’à 14 litres d’O2 par m2!

posidonia_oceanica-51

Nombreux sont ceux qui considèrent que la posidonie salit les plages alors que cette banquette a un rôle primordial pour permettre au sable de se maintenir lors des tempêtes d’hiver.

electra_posidoniae-fa521_image1200

Les feuilles de la posidonie ont souvent cet aspect « blanchi » sous l’eau, comme sur la plage, regardez de plus prés…

electra_posidoniae-mn31161_image1200

Il s’agit d’une colonie d’animaux , plus précisément des « bryozoaires » (Electra posidoniae) qui ne vivent que sur Posidonia oceanica. Chaque individu vit dans une logette et les petits tentacules ciliés qui servent à filtrer la nourriture et l’oxygène sont les lophophores. La colonie meurt en même temps que la feuille de posidonie qui la supporte.

Quand vous étiez petits vous ne cherchiez pas le coquillage avec ce trou parfait que l’on trouve parfois, en imaginant qu’il fera un sublime pendentif pour la fête des mères?

_00020

J’ai appris bien plus tard que ces trous aussi parfaits étaient l’oeuvre d’un autre mollusque carnivore: la natice!

euspira_catena-db-01.jpg1_image600

Cet animal incroyable bloque sa proie avec son pied (organe musculeux destiné à la locomotion) et creuse ce trou avec sa « radula » (langue), y plonge sa trompe, injecte des enzymes digestives et aspire l’animal!

A propos de coquillages, tous ceux que l’on trouve sur la plage proviennent majoritairement des environs de 50 mètres! Je ne sais pas pourquoi je me plaisais à imaginer que parfois ils pouvaient venir de très loin…

4a-DSC00143

Vous avez surement déjà vu ces petites crottes en formes de vers à marée basse, explication de la petite vie cachée en dessous:

arenicola_marina-fz11_image1200

Il s’agit du vers arénicole (Arénicole marina) qui creuse une galerie en forme de U, et crée un trou à la surface quand le sable est aspiré par sa trompe (côté tête) et un petit tortillon côté queue quand le sable est rejeté après filtration.

SONY DSC

Cette activité de nourissage modifie la structure du sédiment puisque les particules fines sont ramenées à la surface et les éléments grossiers restent en profondeur. L’arénicole est la proie idéale des poissons plats et des oiseaux limicoles qui généralement ne parviennent à prélever que la portion terminale de la queue qui se reconstitue après coup.
L’hémoglobine de ce vers (molécule présente dans les globules rouges et qui a pour rôle de transporter l’oxygène dans le corps) est capable d’acheminer cinquante fois plus d’oxygène que l’hémoglobine humaine. C’est un transporteur d’oxygène universel qui intéresse beaucoup la science pour améliorer le temps de conservation des organes à transplanter pour les greffes.

 

C’est fréquemment que l’on trouve ceci,  que l’on prend trop souvent pour une éponge:

ponte_bulot

Il s’agit d’une ponte de bulot  ou plus précisément des capsules vides d’oeufs de bulot. La femelle produit environ 140 capsules qui contiennent chacune des milliers d’oeufs. Les embryons avortés servent de nourriture aux embryons survivants et à terme, chaque capsule donnera seulement naissance à une dizaine de juvéniles. Cette grappe est surnommée « savonnette de mer  » par les marins qui s’en servaient pour se laver les mains.

Buccinum_undatum01011_image600

Bulot ou buccin (Buccinum undatum)

Dans la même lignée, vous pouvez aussi tomber sur une autre ponte:

raja_undulata-apecs5011_image300

Il s’agit de capsule d’oeuf de raie, comme pour les oiseaux, la capsule correspond à la coquille et s’échoue sur les plages quand le raiton est sorti. Il existe des collectes de ces capsules sur les plages pour aider au recensement de ces animaux, c’est le programme CapOeRa par l’associassion APECS.

sans-titre

Pas si simple de retrouver l’espèce des capsules!

Bonnes balades sur la plage et ouvrez bien les yeux :-)

Photos: Sébastien Moulinet, site de Port-Cros, Doris, brigoudou, lithothèque de normandie, Bernard Langellier, Les taxinomes, Lucie Papin, pixabay.

  4 comments for “Les mystères de la plage

  1. David SIROUR
    23 août 2017 at 12 h 09 min

    Génial, génial, génial !!!
    Super article pour les jeunes… Et les moins jeunes.
    Merci Marianne.
    Biz
    La team SIROUR

  2. GARANCE Michèle
    23 août 2017 at 13 h 47 min

    Merci Marianne pour toutes ces infos……
    Dorénavant, j’arrêterai de râler si j’ai des « algues » dans les pieds,
    et je regarderai le sable différemment !!!!
    Quant à la fête des mères, ne pas oublier aussi les bonshommes en pâte à sel et les tableaux en feuilles de platanes collées……..!!!!!!!!!!

  3. Aventurier Michel
    23 août 2017 at 17 h 14 min

    Toujours bien documenté et très pédagogique, ton article.
    Go on!

  4. Cathlagirafe
    29 août 2017 at 14 h 24 min

    Je ne connaissais aucune de ses infos, trop bien ! Merci et bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *