SPITZBERG « It’s not a cruise, it’s an expedition! »

 

Marianne, Août 2016.

Le Spitzberg: beaucoup ne connaissent pas, et certains rêvent d’y aller. C’est une des îles de l’archipel du Svalbard dans le cercle polaire arctique, et c’est ici:

 

Capture d’écran 2016-08-25 à 10.53.38

 

Pas de quoi en faire tout un plat, c’est à deux fois 2h30 d’avion et on y est! On atterrit à Longyearbyen, une petite ville plutôt dévastée par l’homme qui a mis d’horribles containers partout et des immeubles en préfabriqués. Même si les montagnes autour sont magnifiques, on n’a pas trop envie de s’y attarder.

Nous sommes partis là bas pour rejoindre un ami navigateur qui nous a proposé de faire avec lui la traversée Spitzberg-Norvège sur son voilier. Dix jours avant, nous pensions pédaler dans le Jura tout le mois d’août pour se baigner dans les lacs. Qu’à cela ne tienne, on change notre programme car on ne laisse pas passer une pareille opportunité et on écume les Décathlon de Paris pour acheter polaires, gants de ski et bottes de chasse étanches (très pratiques pour la voile en cas de tempête).

 

 

carte

 

Sur un voilier de 12 mètres, nous avons donc visité Barentsburg, une ville Russe du Spitzberg quasiment aussi désaffectée que sa piscine. Puis nous sommes allés à l’ouest pour chercher les morses avant de traverser la mer de Barents durant une semaine pour rejoindre le nord de la Norvège.

Notre ami était au Spitzberg depuis 5 semaines voilà pourquoi on ne s’y est donc pas trop attardés, c’était une première visite rapide qui nous a donné un avant-goût des traversées et des régions polaires, car entre le froid et le mal de mer, je suis toujours plus réticente qu’Alex pour ce genre de périple.

 

IMG_6224 - copie

Notre rencontre avec les morses reste notre meilleur souvenir, nous vous en parlerons plus en détails dans un prochain article. Nous avons aussi adoré cette ambiance particulière, la lumière, ces paysages lunaires et surtout le fait qu’il ne fasse jamais nuit! Il y a en permanence le soleil des « sunset/sunrise », nous vivons donc vite en décalage temporel sans notion de l’heure qu’il peut être. Ceci étant d’ailleurs très pratique pour naviguer sans contrainte de devoir trouver un mouillage avant la tombée de la nuit!

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

IMG_6931 - copie

 

IMG_5785 - copie

 

IMG_5677 - copie

 

IMG_5691 - copie

 

IMG_6418 - copie

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Longyearbyen n’échappe malheureusement pas au tourisme de masse…

Le port du fusil est obligatoire dès qu’on pose un pied sur la terre ferme du Svalbard car la possibilité de croiser un ours polaire est réelle à tout moment en dehors des villes. Il s’agit bien sûr de l’effrayer et cela n’est pas toujours efficace semble-t-il; si certains hommes en sont morts, des ours aussi. J’ai toujours beaucoup de mal avec cette légitimité de tuer un animal alors que nous sommes sur SON territoire! Même si le meurtre d’un ours est très très contrôlé et qu’il faut toujours prouver et justifier que nous n’avions pas le choix.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’ours polaire, emblème du Spitzberg, nous accueille dès l’atterrissage à Longyearbyen.

Avant de quitter le port de longyearbyen, nous avons visionné les nombreuses vidéos de nos voisins navigateurs sur leurs rencontres avec les ours, cela ne semblait donc pas relever du miracle, les ours sont bien présents! L’ours polaire est un tel symbole de réchauffement climatique qu’on le croirait quasi disparu et invisible. Nous n’avons malheureusement pas eu la chance d’en croiser car nous sommes restés trop peu de temps, à mon grand regret. D’autant plus que le voilier est le moyen idéal de les observer sans risque.

 

Une espèce de renne est endémique au Spitzberg (Rangifer tarandus platyrhynchus). Bien qu’il ait été beaucoup chassé, il reste peu craintif et certains  se laissent facilement approcher.

 

IMG_9371 - copie

Il est particulièrement court sur pattes!

Le peu de phoques que nous avons croisés étaient dans l’eau et disparaissaient en apnée à l’approche du bateau. Pourtant c’est en mer qu’ils peuvent se montrer curieux alors que sur terre leur manque d’aisance les rend plus craintifs.

Nous avons bien sûr aussi cherché les cétacés (plus que tout!) mais nous écrirons un article à ce sujet sinon celui-ci sera trop long! Nous en avons quand même déduit qu’un passionné d’oiseaux sera toujours beaucoup moins frustré qu’un passionné de mammifères marins. Des oiseaux, il y en a partout! Et lors de notre traversée jusqu’en Norvège, ils tournaient sans cesse autour de notre bateau et amenaient de la vie dans ce désert, un peu comme le ballon de Tom Hanks dans « seul au monde »!!!

IMG_6442 - copie

IMG_5148 - copie

IMG_5191 - copieJe rêvais de voir le macareux moine! Il est beaucoup plus petit que je ne l’imaginais!

La traversée a été assez difficile pour moi car si les patchs contre le mal de mer m’empêchaient de vomir, je restais toutefois nauséeuse, sans appétit et dans l’incapacité de boire, lire ou écrire. Il me fallut donc attendre que les heures passent et la semaine a été assez longue. Heureusement les paysages, la rencontre avec les cétacés et la joie d’Alex ont agréablement pimenté ce voyage exceptionnel.

IMG_7786 - copie

IMG_7185 - copie

IMG_7449 - copie

IMG_7192 - copieNous apprenons à naviguer quelles qu’en soient les conditions.

Mais quel est donc cet animal mystère qui passe sous le bateau?

IMG_5305 - copie

La suite au prochain épisode!

photos Alex VOYER et Marianne AVENTURIER.

  4 comments for “SPITZBERG « It’s not a cruise, it’s an expedition! »

  1. Martinou
    30 août 2016 at 17 h 45 min

    Merci de nous faire partager cette merveilleuse aventure. On se croit dans Thalassa Mais c’est beaucoup mieux puisque c’estc’est du vecu vrai !
    Les photos sont magnifiiques et illustrent cette ambiance tres particuliere. On a hate d’entendre votre recit.

    • Mar et Alex
      2 septembre 2016 at 11 h 00 min

      On se voit vite pour en parler! d’ici là profitez bien de la Corse :-)

  2. marion
    31 août 2016 at 13 h 22 min

    Très intéressant et belles photos comme toujours! Merci Marianne!

    • Mar et Alex
      2 septembre 2016 at 11 h 00 min

      Merci beaucoup Marion! :-) Gros bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *